Aèr


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Histoire d'Aèr

Aller en bas 
AuteurMessage
Helclaeynn
The Big Boss
The Big Boss
avatar

Masculin Nombre de messages : 151
Age : 31
Date d'inscription : 30/10/2005

Feuille de personnage
Points de vie:
1000000000/1000000000  (1000000000/1000000000)
Race:

MessageSujet: Histoire d'Aèr   Ven 9 Mar - 8:06

Histoire d’Aèr, raconté par Dyncer de Kapan, sage de la cour d’Eliza Shelden, impératrice du glorieux empire de Meltanéa.



Préface : Cette œuvre, réalisée sur la demande de notre souveraine, n’a pas la prétention d’être la plus véridique possible, car certaines informations parmi les plus ancienne ont depuis bien longtemps disparue et été perdue. Simplement, l’auteur tiendra compte de toutes les légendes existantes et les recoupera afin de se rapprocher le plus possible de la vérité.


De la Création de ce monde :

On ne sait pratiquement rien de la naissance de l’univers et de ce monde, car seule les anciennes Puissances peuvent s’en souvenir, et personne n’a pu les approcher assez pour leur demander en détail (ni n’a osé !). D’après certaines bribes d’informations qui ont pu nous parvenir à travers les légende et textes anciens nous rapportent que le Multivers était enfermé dans le Néant, peut être, comme l’avancent certains savants, suite à une guerre ayant déjà eu lieue. (D’après ces savants, tout ceci participerait d’un cycle éternel.) Toujours est il que le Multivers fut libéré (le secret de cette libération est probablement le mieux gardé et le plus recherché du multivers.) A cet instant, les deux Anciennes Puissances, qui gouvernent le Multivers depuis lors, à savoir le Mal et le Créateur, furent créée (ou se réveillèrent). Le multivers parvint à s’étendre très rapidement avant le réveil des anciennes Puissances gouvernant le Néant, que nous ne connaissons que sous le sobriquet de Maîtres du Néant. Une terrible guerre aurait eu lieue entre les deux camps, mais aucun des deux camps ne parvint à prendre le dessus. Après un nombre incalculable de bataille et d’année de guerre, Elles parvinrent enfin à un compromis, dont les détails nous sont inconnus mais dont les résultats, sont, eux, bien tangibles, aujourd’hui encore. Apparemment, il fut décidé que les anciennes Puissances arrêteraient la lutte, et que celle-ci serait continuée par leurs enfants, enfant bien connu puisqu’il s’agit des Ultimes et des Seigneurs du Néant. Nous savons de source sûre aujourd’hui que les premiers de ces enfants furent Helclaeynn et Jadele Daikorsten pour les Ultimes et Dalian et Elana Darinkesthna pour les Seigneurs du Néant. Les Ultimes et les Seigneurs du Néant devaient, quand leurs rangs seraient au complet, décider de l’issue du Multivers au cours de la Dernière Bataille.


Des premiers temps :

L’enfance des Puissances (nous désignerons par ce terme les Ultimes et les Seigneurs du Néant, par opposition aux anciennes Puissances.) est un des grands mystère, aucune d’elle n’ayant jamais accepté de révéler des détails à ce sujet. Cependant, certains témoignages épars laisseraient entendre qu’Helclaeynn fut torturé par le Mal dans sa petite enfance, avant qu’elle ne change d’attitude à son égard. Toujours est il que c’est vers cette période qu’Aèr commença à abriter les premières forme de vie, et les premières forêts apparurent progressivement, ainsi que les premiers animaux. Un des événements notable de notre histoire s’y joua, bien que les détails aient été perdus. En effet, à cette époque, Helclaeynn fit la connaissance d’Elana, et, fait semblant inconcevable, ils tombèrent amoureux, alors qu’ils devaient normalement s’entretuer. Elana alla même jusqu'à trahir le Néant pour suivre Helclaeynn. Il semblerait que les Maîtres du Néant, fous de rage, prirent le contrôle de Dalian, dans le but d’assassiner Helclaeynn. Cependant, d'après certaines sources, Helclaeynn serait parti dans les bois, chanter avec les animaux (ce qui, je vous l’accorde, semble irréel pour tout ceux qui l’ont connu). Dalian, sur son chemin, croisa un cerf, qu’il tua. Ainsi, couvert du sang de la bête, il alla à la chaumière qu’habitait Helclaeynn et Elana, ou elle seule se trouvait. Voyant Dalian couvert de sang, elle crut qu’Helclaeynn était mort, et de désespoir, attaqua son frère, et fut tué par celui-ci (il semblerait d’après des informations plus récente, qu’elle l’ait elle-même fait exprès, pour le rejoindre dans la mort, car tous s’accorde à dire qu’elle était une excellente guerrière.) Helclaeynn, quand a lui, s’étonnant de ne pas voir le cerf, le chercha, suivant les loups, amies d’Elana, que lui-même n’appréciait guère. Trouvant le cadavre du cerf, il se rua vers la chaumière, juste à temps pour voir Elana se faire embrochée. Il courut vers elle, tandis que Dalian reprenait ses esprits, et voyait, horrifié, ce qu’il avait fait à sa sœur jumelle. Il s’enfuit alors, tandis qu’Helclaeynn veillait le corps de la seule femme qu’il ait jamais aimé. Il l’enterra alors sous un grand chêne proche de la chaumière, et jura de se venger. À cet instant, « Helclani le forestier » mourût, pour devenir celui que tous connaissent, à savoir Helclaeynn, l’Errant…


Du premier peuple et des premières civilisations : les Anciennes Races :

Bien longtemps après ce triste épisode, alors que la végétation s’était étendu à toute la planète, et plus seulement au petit bois entourant la chaumière, et que les animaux commençaient à se répandre et à évoluer normalement, le Créateur décida de créer les premières races intelligentes, à partir des éléments. Ce furent les anciennes races, qui se divisèrent en trois catégories, ceux issus de l’eau et de l’air, ceux issus de la terre et du feu, et ceux issus de la mort. Ces races n’apparurent cependant bien évidemment pas civilisés, bien qu’elles en aient le potentiel. Ainsi, au fil du temps, elles se développèrent, apprenant les secrets de la fabrication et de la vie en société, jusqu'à formé, bien plus tard, des civilisations et des royaumes florissants, vivant la plupart du temps en paix, bien que des petites batailles et escarmouches soient fréquentes, souvent destiné à lutter contre des créatures nuisibles, comme un mercenaire de légende, le Daikorsten Nechani, qui donna bien plus tard naissance à la sinistre légende du Daigorlnean (nous savons aujourd’hui qu’il s’agissait d’Helclaeynn). Ils créèrent alors des créatures à leurs images, les servant, mais ne pouvant pas encore ressusciter : ce furent les archanges, les démons (ou démons majeurs) et les archanges de la mort, que nous appelons aujourd’hui les races élémentaires. Vers cette époque, le Créateur créa une autre race, ses favoris, les dragons. Ceux-ci n’étaient pas élémentaires mais organiques, et se reproduisaient lentement, ce qui entraîna une croissance relativement lente de leur population. Cependant, le Mal observait la scène, avec un certain mécontentement, car Elle était l’ennemie du Créateur, malgré une fragile alliance contre le Néant. Elle envoya donc ses agents sur Aèr, corrompant et manipulant les principaux dirigeant, jusqu'à aboutir à une terrible guerre, qui ravagea Aèr et qui fut par la suite nommé la Guerre des Âmes. Son apogée se trouva lors de la bataille du Portail, ou le portail de résurrection des anciennes races fut détruit. A la fin de la guerre, les anciennes races avaient pratiquement été anéanties, et une grande portion de territoire fut marqué a jamais par les déflagrations de pouvoirs, devenant une terre stérile, dont la sinistre réputation existe encore aujourd’hui, les Landes Désolés… Les Anciennes Races décidèrent alors de quitter ce monde, et de se plonger dans un sommeil éternel dans une dimension à part, situé dans l’œil d’un bijou précieux. Avant de repartir, ils érigèrent des barrières montagneuses autour des Landes désolés, créèrent des portails de résurrection pour leurs créatures (archanges, démons et archanges noirs) et laissèrent un guide pour chacune de ces races. Le bijou contenant la dimension où ils se retiraient fut confié au guide des démons majeurs. Ils disparurent alors, laissant le monde à leurs créatures…

De l’apogée des races élémentaires et des guerres qui en découlèrent :

Après la disparition des anciennes races, les démons et leur guide partirent dans leur dimension, parallèle au monde d’Aèr, l’enfer. Les archanges de la mort quand à eux partirent quelque part, mais nul ne peut dire où, aujourd’hui encore, ce qui fit qu’Aèr appartenait désormais aux archanges. Ils se répandirent depuis Risaellus, leur pays d’origine, sur toute la planète, et construisirent de gracieux monuments, dont on peut encore trouver la trace aujourd’hui, dans certaines régions. Vers cette époque, une minorité d’archange de la mort, décidant de fuir leurs terres, se réfugièrent chez les archanges. Cependant, au plus fort de leur expansion, ils rencontrèrent une autre race, désormais assez puissante et nombreuse pour se risquer hors de ses montagnes. Cette race, c’étaient les dragons. Les premiers rapports entre les deux peuples furent très amicaux, la guide des archanges ayant connu et eut de bons amis parmi les dragons, du temps ou les anciennes races régnaient encore. Cependant, un jour, il y eut un incident, inconnu par les survivants de ces deux races y étant (on soupçonne là encore l’influence du Mal), qui entraîna une suite de conséquence qui aboutit à une terrible guerre entre les deux races, la guerre draconique. D’après d’antique parchemin et témoignages, cette guerre fut l’une des plus longue de l’histoire de notre monde, et l’une des plus effroyable, décimant quasiment totalement les deux races. Cependant, les archanges, pouvant ressusciter, prirent peu à peu un avantage dans la guerre, repoussant les dragons dans les montagnes. A cette funeste occasion, les archanges prirent conscience que ceux qui étaient mort par le feu des dragons ne pouvaient plus ressusciter, découvrant alors que toute les races élémentaires tué par un élément opposé aux leurs, ne pouvaient ressusciter et perdaient définitivement la vie. Les archanges rescapés n’étaient désormais plus assez nombreux ni puissant pour occuper leurs territoires de jadis, aussi se réfugièrent ils à Risaellus, autour de leur portail de résurrection. Au fil des siècles, leur population recommença à croître, en même temps que leur méfiance pour leur guide. Celle-ci perdit dès lors beaucoup de son influence, tandis qu’un grand nombre d’archanges se détournèrent d’elles pour se réfugier dans la méfiance, la peur et l’orgueil. Alors, certains doigts se levèrent et se pointèrent vers les démons, qui, étant issues d’éléments opposés, représentaient une menace potentielle. Nous savons aujourd’hui que les démons de l’époque étaient pacifiques, n’ayant pas connu de guerre comme les archanges. Aussi, la première attaque archange extermina quasiment complètement les démons. Cependant, ceux-ci avaient un avantage sur les archanges, ils croyaient toujours en leur guide et ne s’en était pas détourné, aussi celui-ci intervint personnellement sur le front, et réussit à repousser les archanges, au prix malheureusement de graves blessures, qui le laissèrent affaibli. Après cela, ivre de vengeance, les démons prirent alors les armes, et commencèrent à s’entraîner pour repousser toute nouvelle invasion et pour plus tard se venger. Ils s’organisèrent en deux branches, l’une représentant la noblesse, et l’autre l’armée, organisation qui à encore cours aujourd’hui. Leur guide fut alors placé dans un appartement surprotégé, derrière la salle du trône, ou il pouvait continuer à les guider en toute sécurité. Ainsi, les guerres démoniques redoublèrent, et durent encore de nos jours, au travers de batailles épisodiques. Au plus fort de ce conflit, ils firent alors ce que leurs créateurs avaient fait avant eux, et ils créèrent des créatures inférieures pour les servir, ce fut les anges et les démons mineurs. (On suppose que les archanges de la mort on fait de même, à la suite de différent témoignage jurant avoir vu des anges « aux ailes noires. »)

_________________
Croire ? Je ne crois pas, je sais...


Dernière édition par le Jeu 27 Déc - 3:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aerlejdr.editboard.com
Helclaeynn
The Big Boss
The Big Boss
avatar

Masculin Nombre de messages : 151
Age : 31
Date d'inscription : 30/10/2005

Feuille de personnage
Points de vie:
1000000000/1000000000  (1000000000/1000000000)
Race:

MessageSujet: Re: Histoire d'Aèr   Ven 9 Mar - 8:08

De la naissance des elfes et des nains et de leurs histoires :

On ne sait que peu de chose sur la naissance des premières races dites organiques, à savoir les elfes et les nains. L’hypothèse principale est qu’ils viendraient des premières créatures organiques, qui aurait évolué pour devenir ce qu’ils sont aujourd’hui. (Une aide du Créateur à l’évolution n’est pas à exclure, ce qui pourrait expliquer entre autres pourquoi leur patrimoine génétique s’est stabilisé et pourquoi ils n’ont plus évolué. Cette explication serait la même pour toute les autres races organiques.) Il semblerait qu’ils soient apparus dans les derniers temps de la guerre draconique et dans les premiers des guerres démoniques. Voyant la violence qui régnait et la puissance déployée par les races élémentaires, ils se terrèrent, les nains dans les montagnes, et les elfes dans leur forêt du Lindolimèn. Puis, pendant une période d’accalmie dans les guerres démoniques, ils commencèrent à explorer les alentours immédiats de leur refuge. A ce moment l’histoire se sépare :

- D’un coté, les nains. Réfugiés dans les montagnes de Darak Na Khèn, ils explorèrent peu les plaines alentours, préférant creuser la montagne et s’y développer. Ils devinrent au fil du temps de formidables forgerons et tailleurs de pierre, créant des cités souterraine et des réseaux de forteresses protégeant la surface. Après de nombreuses explorations de la montagne, ils finirent par tomber sur des cavernes, qui servaient de refuges aux dragons survivants. Bien que quelques nains furent tout d’abord croqués, les deux races finirent par trouver un terrain d’entente : Les dragons assuraient la protections des nains contre toute les horreurs venant des landes désolés, et en échange, les nains aménageaient les cavernes des dragons, et leurs fournissaient une partie de l’or et des pierres précieuses qu’ils extrayaient des mines sur le territoire des dragons, Kaerna. Depuis cette époque, les deux races sont toujours alliées, et les nains n’ont guère bougé de leurs montagnes, s’immisçant peu dans les affaires d’Aèr.


- De l’autre coté, les elfes, dont l’histoire est beaucoup plus riche que celle des nains. De même que les nains, ils explorèrent les alentours des forêts du Lindolimèn, et ne tardèrent guère à découvrir d’antiques ruines archange datant de la guerre draconique. Ils en tirèrent plusieurs connaissances qui leur furent utile, et déjà, une scission apparut entre les elfes. Un petit groupe d’entre eux, parmi les plus jeunes et les plus rêveurs, voulaient quitter leurs forêts séculaires pour s’aventurer au dehors, dans les vastes étendues de plaines, alors que la majorité des elfes, menés par le conseil elfique, refusaient catégoriquement de changer leurs modes de vies et de quitter la protection que leur offrait la forêt. Aussi, un jour, ils se séparèrent, et une minorité elfique partit s’installer dans les ruines de la cité archange, changeant de mode de vie. Ils furent cependant assez rapidement repérés par une patrouille archange. Bien que les premiers contacts entre les deux peuples aient été plutôt tendu, les archanges décidèrent assez vite que les elfes ne représentaient pas une menace, et qu’au contraire même, ils pourraient les aider à lutter dans les guerres démoniques, notamment en protégeant les flancs archanges des premières créatures nuisibles, infestant désormais toute la planète. Ainsi, les deux races conclurent une alliance, et les archanges accordèrent aux elfes des territoires au nord (Elyl-Atan, le Lindolimèn, le nord de Meltanéa et des principautés médianes) et à l’ouest (Azménor-Tàn, Drisinea) de leurs propres terres. Ils leur firent également découvrir nombre de secret qu’ils avaient eux-mêmes découverts ou qu’ils tenaient des anciennes races, et en échange, les elfes gardèrent les flancs des archanges. Cet accord tenu bon, et au fil du temps, une distinction s’effectua entre les elfes du nord et ceux du sud-ouest, aboutissant à la création de deux royaumes elfes indépendants, Elyl-Atan au nord et Azménor-Tàn au sud-ouest. Leurs coutumes commencèrent également à différer, les elfes d’Azménor-Tàn, bientôt renommé elfes gris, devinrent de grands architectes et marchand, construisant de magnifiques cités souterraine. Ils commercèrent avec les nains tout au nord, traversant l’océan Isingath, devenant ce faisant de bons marins et navigateurs. Les elfes d’Elyl-Atan quand à eux restèrent plus traditionnels, vivant à la surface dans de belles cités, parcourant inlassablement les terres de leur royaume. Quand aux elfes n’ayant pas quittés leurs forêts du Lindolimèn, ils restèrent un peuple secret, anonyme, fidèle à leurs origines. Ils ne sortirent que très rarement de leurs forêts au cours des âges, et leur seule participation aux affaires d’Aèr se limite à la présence de leur souverain (actuellement la reine Kelinee Lisoni) au Grand conseil d’Aèrethia. Ainsi l’histoire des elfes d’Elyl-Atan et du Lindolimèn ne connut plus de bouleversement majeur, mais ce ne fut pas le cas de ceux d’Azménor-Tàn. Ainsi, un jour, une expédition d’elfe gris fut envoyée à la périphérie de Drisinea, ou se trouvait Aèmessian, terre d’exil des archanges noirs. Ils nouèrent des contacts amicaux avec eux, et négocièrent même un traité d’alliance. Cependant, au moment du retour, ils furent capturé par le Mal et horriblement perverti, et c’est ainsi qu’ils refirent leurs apparition, soumis à Sa volonté. Ils se terrèrent tout d’abord à la périphérie de la province de Drisinea, et se renommèrent eux-mêmes les elfes noirs, se développant en secret. Cependant, l’alliance entre les elfes gris et les archanges noirs eut quand même lieu quand des émissaires archanges noirs vinrent trouver les elfes gris en leur capitale. Les négociations qui eurent lieus ne nous sont pas connues, mais il fut finalement décidé d’unir les deux races, afin d’en créer une nouvelle, plus puissante, les Azménoriens, du nom du pays elfe gris. Ainsi, la race azménorienne fut créée et sa population augmenta lentement, tandis que les elfes gris déclinaient. Puis, quand les azménoriens furent suffisamment nombreux, les elfes gris restant partirent demander asile à leurs cousins d’Elyl-Atan, tandis que les archanges noirs repartirent vers leurs terres d’Aèmessian. Toutefois, lorsque les elfes gris quittèrent leurs terres, les elfes noirs sortirent de leur cachette et prirent le contrôle de la province de Drisinea. Ainsi s’effectua la scission dans le royaume d’Azménor-Tàn, les elfes noirs à Drisinea, et les azménoriens dans le plus grand territoire des deux, dont le nom resta Azménor-Tàn. Les elfes d’Elyl-Atan accordèrent aux elfes gris la province du Lindolimèn en échange d’un serment de vassalité, ce que les elfes gris acceptèrent. Cependant c’était un cadeau piégé car le Lindolimèn était presque exclusivement composé de forêt, occupés par les elfes sylvains. Malgré cela, les elfes gris réussirent à négocier, laissant la forêt aux elfes sylvains et s’installant sur les côtes, ou ils pouvaient se livrer au commerce maritime.


De l’histoire d’Azménor-Tàn et de l’implantation atlante :

Une fois que les elfes gris partirent vers le Lindolimèn, les azménoriens commencèrent la conquête de leur nouveau territoire, recolonisant les anciennes villes des elfes gris petit à petit, les restaurant et les embellissant. Ils édictèrent leurs propres lois, et les fondements de leur nouveau royaume, ainsi que le système de Maison. Les nobles de ces maisons s’unirent alors avec des dragons du clan noir, enrichissant encore leur patrimoine. Quand ils recolonisèrent les villes de l’est d’Azménor-Tàn, les archanges découvrirent leurs existences, et furieux, lancèrent un ultimatum, auxquels les azménoriens ne répondirent pas. Prêt a déclarer une guerre sans concession, les archanges se calmèrent lorsqu’ils virent que les azménoriens accomplissaient aussi bien voir même mieux le travail des elfes gris, à savoir débarrasser le flanc ouest archange de toute la vermine qui s’y était installé, et qu’ils remarquèrent que les azménoriens n’avaient aucune intention hostile à leur égard. De plus, les villes azménoriennes, protégés par de hautes murailles et surtout enterrée, représentaient des cibles particulièrement difficile à conquérir. Les azménoriens eurent donc la paix avec leur puissant voisin. Bien plus tard, quand la maison Proleyh arriva au pouvoir, de sombres événements se dessinèrent à l’horizon. Les azménoriens développèrent une technologie très puissante, et allèrent conquérir les étoiles, ce qui n’était pas du goût des archanges, qui ne purent cependant rien dire tant la technologie azménorienne semblait puissante. Par la suite, lors de l’arrivée au pouvoir de Kaless Proleyh, le roi fou, ces sombres événements se dessinèrent plus nettement. Kaless déclara une guerre totale à l’ensemble de la planète, voulant la conquérir par la force de la technologie. D’abord mis en déroute, il opta pour une combinaison de la technologie et de la magie, et créa des machines surpuissantes, qui dévastèrent les champs de batailles et les rangs des alliés. Il finit néanmoins par perdre la guerre, à cause de sa propre folie, et la technologie fut proscrite sur Aèr, tandis qu’une distinction fut faite entre mondes technologiques et mondes magiques. Azménor-Tàn dut détruire toute sa technologie, et les machines mi magiques mi technologiques furent détruite, du moins toute celle qu’on pût trouver, certaines rumeurs faisant état d’entrepôt souterrain en abritant encore des centaines. Le trône d’Azménor-Tàn passa à la maison noble suivante, et un comité de mœurs fut mis en place, chargé de contrôler tous les aspects de la vie azménorienne. Ce comité devint vite tyrannique, et donna rapidement des ordres drastiques, pour lutter contre la débauche. Quand le roi Thriolas Danoden arriva au pouvoir, il mit fin aux errements du comité en les passant lui-même au fil de sa lame, et Azménor-Tàn put respirer de nouveau. Thriolas commença alors la création d’une Armée universelle d’Aèr, regroupant toute les races. Bien que cette armée connaisse un certain succès, elle ne fût pas suffisante, loin de là, pour protéger Aèr de toute menace extérieure.
Pendant le temps de la reconquête d’Azménor-Tàn, des êtres venant d’une planète différente ouvrirent un portail sur Aèr, et commencèrent à coloniser les alentours de ce portail. Ces êtres étaient les atlantes, et venaient d’une planète nommée la terre, ou se trouvait leur continent d’origine, l’Atlantide. Leur colonisation fut stoppée assez rapidement, d’une part par la surabondance de créatures nuisibles dans la région ou ils étaient arrivés, et d’autres part par l’hostilité des autres races à leur égard. Les archanges organisèrent même une petite expédition punitive, mais les membres de l’expédition furent tuée définitivement par un élément inconnu jusque la, le sixième élément, à savoir l’Energie.
Les archanges en furent furieux, et décidèrent de se venger dès qu’ils en auraient la possibilité. Les atlantes arrêtèrent néanmoins leur expansion du fait des conditions extrêmes d’Aèr. Le territoire colonisé devint le duché d’Aèrilin. La revanche archange intervint beaucoup plus tard. En effet, le fils de la reine, le prince héritier, un jeune homme du nom de Mylakai athegos, se trouvait être le fils du protecteur et du guide des démons, du moins c’est ce que l’on croyait à l’époque, car nous savons désormais qu’il est en réalité le deuxième des Ultimes (en excluant Jadele). Ils firent alors pression sur leur guide pour qu’elle châtie les atlantes. Sous la pression de tout le peuple dont elle avait la garde, elle ne put que s’incliner, et le jour des noces du prince Mylakai avec la fille du duc d’Aèrilin, la jeune Aerlith Darksun, elle intervint et se servit de ses pouvoirs pour engloutir l’Atlantide sous la mer. Les atlantes survivants, réfugiés à Aèrilin, furent dès lors traqués par les archanges, leurs droits étant abolis, et ils furent persécutés. Ces persécutions durèrent longtemps, jusqu'à ce que Mylakai, révélé en tant qu’Ultime, n’y mette bon ordre. Il usa de ses pouvoirs considérables pour sortir l’Atlantide des flots, et rendre la vie à bon nombre d’atlante qui avaient préféré se placer en stase plutôt qu’être noyer par les flots.

_________________
Croire ? Je ne crois pas, je sais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aerlejdr.editboard.com
Helclaeynn
The Big Boss
The Big Boss
avatar

Masculin Nombre de messages : 151
Age : 31
Date d'inscription : 30/10/2005

Feuille de personnage
Points de vie:
1000000000/1000000000  (1000000000/1000000000)
Race:

MessageSujet: Re: Histoire d'Aèr   Ven 9 Mar - 8:09

De la naissance et du développement de l’Humanité :

L’humanité, comme les autres races dites organiques, apparût suite à l’évolution, que le Créateur aida vraisemblablement. Cependant, notre destin ne fût pas aussi rose que celui des autres races organiques. En effet, au début de notre existence, nous fûmes traqués sans relâche par les elfes et les archanges, car considérés comme des créatures nuisibles. Notre survie fût très difficile, et entraîna un comportement nomade. Nos ancêtres s’organisèrent en clan et tribu, comptant suffisamment d’individu pour faire face aux véritables créatures nuisibles, mais pas assez pour attirer l’attention de nos bourreaux. Ayant un cycle de vie assez court (le plus court parmi toute les races civilisés d’Aèr), ils se reproduisirent rapidement et malgré les pertes et les tribus détruite par des groupes de chasse elfe ou archange, ils réussirent à s’étendre sur une vaste étendue de territoire, s’étendant sur les terres des actuels Dunothàr, cités marchandes, principautés médianes et bien évidemment, notre glorieux empire de Meltanéa. Cependant, bien qu’ils occupèrent ces terres, ils ne les colonisèrent pas, ayant adopté une vie nomade pour se protéger des attaques. Cet état de fait continua longtemps, jusqu'à ce qu’un beau jour, un jeune humain du nom de Kayèl Enthàran se révolte contre ces agressions perpétuelles. Kayèl avait beaucoup voyagé auprès des différentes tribus, et quand il revint au sein de sa propre tribu, qui se déplaçait sur un vaste territoire au sud de ce qui allait devenir Meltanéa, il possédait plus de savoir qu’aucun sage de son clan. Il avait notamment fait la rencontre d’Helclaëynn l’errant, qui l’aida dans la réalisation de son idée. En effet, Kayèl avait remarqué que dans certains territoires, les émanations des pouvoirs élémentaires des anciennes races qui s’étaient déchaîné au cours de la guerre des âmes, restaient encore bien tangible. Il eut alors l’idée de se servir de ces émanations pour les transformer en quelque chose d’utilisable pour lui et les siens. C’est ainsi qu’avec l’aide d’Helclaeynn, il créa le mana, et par là même la magie, qui allait révolutionner le monde d’Aèr. Il se servit tout d’abord de la magie pour des petites choses, aidant et améliorant la vie de son clan. Celui-ci finit par se sédentariser et fonda même un petit village, du nom de Corle. Le petit village prospéra, et attira bien vite l’attention des archanges, qui envoyèrent un petit groupe détruire le village humain, pensant trouver la une proie facile. Bien que les gens de sa tribu voulurent fuirent, Kayèl refusa de se terrer encore une fois, et attendit les archanges de pied ferme. Il se servit alors pour la première fois de la magie à des fins militaires, et anéantit totalement le groupe archange, tandis que lui-même et le village était protégé par un bouclier magique infranchissable pour les attaques élémentaires archanges. Cet acte causa la stupéfaction générale. Des créatures inférieures et considérés comme nuisibles comme l’étaient les humains venaient de créer une force capable de rivaliser avec les pouvoirs des races élémentaires !!! La nouvelle se répandit à la vitesse d’un incendie, et bientôt, des gens affluèrent pour devenir les disciples de Kayèl. Tout d’abord, il ne forma que des humains, puis ensuite il accepta de former des gens d’autres races, en échange de la promesse que ceux-ci n’attaqueraient plus les humains. Seulement, seules les races organiques pouvaient utiliser la magie, ce qui excluait les archanges, aussi ceux-ci n’arrêtèrent pas leurs raids. Cependant les humains trouvèrent vite la parade, et des villages puis des villes entières se formèrent dans la future Meltanéa, sous la protection d’un ou de plusieurs mages, qui y régnaient en maître incontesté, seuls garants de la protection contre les attaques archanges. Toutefois, certains humains refusèrent, préférant vivre selon leurs traditions ancestrales, s’installant dans les steppes arides de Dunothàr. Ils formèrent là bas des clans barbares, et gardèrent leurs organisations de nomade, tandis que dans la future Meltanéa, la civilisation mais aussi la corruption s’installaient et se développaient. Corle, sous la protection de Kayèl, grandit vite et devint rapidement un des grands centres de savoir sur Aèr, ainsi que le plus grand centre de magie. Kayèl ne s’arrêta toutefois pas là. Avec une infime partie du cœur d’Helclaeynn, il créa cinquante pierres, les pierres divines. Il laissa alors Corle sous la protection de ses meilleurs disciples, et il reprit son voyage, cherchant les incarnations vivante de différents aspect de la vie, comme l’amour, la guerre, etc., et leurs donna à chacun une pierre, qui, placé en leurs cœurs, leurs donna de fabuleux pouvoirs qui fit d’eux des dieux, ceux que nous connaissons actuellement. En rentrant à Corle, il s’attela à un nouveau projet, celui de créer une ville mortuaire, ou les esprits des défunts pourraient reposer en paix. Il fut malheureusement assassiné par certains de ses rivaux alors qu’il terminait ce projet. Kayèl est cependant sans aucun doute possible le plus grand héros de l’humanité. Rapidement, les archanges, voyant la futilité de leurs attaques contre les mages, les cessèrent, préférant se concentrer sur les guerres démoniques. Les mages, pour pouvoir continuer à justifier leurs pouvoirs sur les villes sous leurs protections, commencèrent à s’attaquer les uns les autres, chaque ville livrant bataille aux autres pour la domination. Pendant ce temps, dans les territoires barbares de Dunothàr, le fils cadet du chef du clan de l’aigle, Andréa Shelden, son nom soit mille fois béni, décida d’acquérir plus de pouvoir qu’il n’en aurait jamais en temps que fils cadet d’un clan barbare. Etant très charismatiques, quand il partit à la conquête de nouveaux territoires, beaucoup de ses amis et de ses guerriers le suivirent, ainsi, ce n’est pas moins de trois cent cavaliers barbares qui accomplirent le long périple de Dunothàr aux cités magiques, comme était alors appelé Meltanéa. Pour y arriver, ils durent traverser de force les terres des elfes, et quand ils arrivèrent, ils n’étaient plus que deux cents guerriers courageux et valeureux. Après un temps d’observation, Andréa s’empara d’une petite ville, nommée Lyeale, qui n’était que peu défendu, car son archimage et ses guerriers étaient parti dans un combat contre une autre ville, dont l’histoire à perdu le nom. Après s’être imposé à Lyeale, Andréa commença à guerroyer contre ses voisins, se servant des mages sous ses ordres sans vergogne. Son génie tactique lui permis de vaincre tout ses ennemis, et au fil de nombreuse victoire, il réussit à unir Meltanéa. Corle fut la dernière ville à tomber, et ce faisant elle perdit son statut de centre mondial de la magie à sa grande concurrente, la Tour élémentaire de Shyris. Après avoir unifié Meltanéa, Andréa en fit un empire puissant, et se couronna premier empereur de Meltanéa. Il abolit les droits sacrés des mages, en faisant des citoyens comme les autres. Il garda toutefois l’académie magique de Lyeale, pour ne pas dépendre de la Tour élémentaire dont il se méfiait. L’académie magique fut dès lors utilisée pour former des mages compétents pour les armées impériales. Aujourd’hui encore, les Lois qu’il avait édicté n’ont que peu changé, et à la tête de l’empire qu’il avait crée se trouve sa descendante, la glorieuse impératrice Eliza Shelden.


De l’histoire des lycans et des berserks :

Nous ne savons pratiquement rien des berserks et des lycans, car ils ne résultent pas de l’évolution, toutes les races organiques pouvant être amenées à devenir lycan ou berserk. Tout au plus avons-nous de fortes présomptions. Ainsi, les lycans viendraient d’un loup qui se serait aventuré dans les landes désolées, et qui en serait sorti transfiguré. En mordant des êtres issus des races organiques, ceux-ci seraient alors devenu les premiers lycans, des êtres pouvant se transformer en loup ou en une forme intermédiaire, mi humaine mi loup, d’une puissance rare. Toujours est il qu’il n’y a que deux façons de devenir lycan, soit en étant mordu par un lycan sous sa forme intermédiaire, soit en le naissant de parents lycans (un seul peut suffire).
Pour les berserks, on pense que cela viendrait d’une ascendance démoniaque lointaine. La seule façon de devenir berserk est donc d’avoir des démons dans son ascendance. Cet état ne touche cependant étrangement que les individus mâles, et provoque un développement spectaculaire des muscles du torse et des bras, ainsi qu’une folie sanguinaire hors du commun et une insensibilité totale à la douleur.
Toujours est il que les lycans et les berserks furent pendant très longtemps traqués, avant d’être rassemblée récemment en confrérie puissante par Mylakai Athegos, la confrérie du loup pour les lycans et la confrérie berserk pour les berserks. Ces confréries sont dirigées par un groupe d’individu parmi les plus puissants de leurs « races », les Maîtres.


De la situation récente :

Jusqu'à récemment encore, Aèr était divisé en quinze royaumes ou ensemble de provinces. Ces royaumes étaient et sont toujours : Darak Na Khèn, royaume nain, Kaerna, royaume dragonique, Dunothàr, la terre des clans de barbares humains, Elyl-Atan, royaume elfe, le Lindolimèn, province d’Elyl-Atan accueillant les elfes gris et les elfes sylvains, le royaume d’Aèmessian, terre d’exil des archanges noirs, Drisinea, royaume elfe noir, Risaellus, royaume archange, Azménor-Tàn, royaume azménorien, Aèrilin, duché atlante, les Principautés médianes, ensemble de principautés, les Cités marchandes, et les Duchés de l’est, accueillant tous diverse races, Valiènoraï, empire des anciennes races, et enfin notre glorieux empire de Meltanéa, empire humain. En effet, Mylakai, apprenant qui il était réellement, utilisa le bijou sacré contenant la dimension ou s’étaient réfugiés les anciennes races, les réveillant et les ramenant sur Aèr. Après de longues et âpres négociations, les archanges leurs concédèrent à contrecoeur une partie de leur royaume, situé près du seul accès aux landes désolées, à l’immense stupéfaction des anciennes races. Eux qui avaient été les maîtres incontestés de la planète pendant si longtemps, eux qui avaient créé les démons et les archanges pour qu’ils les servent, étaient maintenant relégué à un petit bout de terre par leurs anciens serviteurs. Se préparant à la guerre, celle-ci fût évité in extremis lorsque Mylakai convainquit le conseil d’Aèr de laisser plus de place aux anciennes races afin d’éviter une guerre qui aurait fait de très nombreuses victimes, car même si les anciennes races n’étaient plus très nombreuses, elles étaient toutefois bien plus puissante que leurs créatures. Les anciennes races commencèrent donc à s’installer à Valiènoraï quand une partie des leurs, ceux qui étaient issus de la mort, firent sécession, selon un plan prévu de longue date. Ceci marqua le début de la seconde guerre des âmes, toutefois bien moins terrible que la première. Elle fût stoppée par Mylakai et certains de ses amis formant la compagnie de l’aube au terme d’une longue bataille, à la suite de quoi Mylakai fût nommé empereur des anciennes races.
A cette époque, l’âge d’or de l’aventure battait son plein, depuis le début de cette période, lancée par les exploits d’une bande d’aventurier très connu, les amis d’Helclaëynn, tels qu’ils furent renommés par la suite. La compagnie de l’aube, dont les membres sont très connus, amassa finalement tellement d’argent à la suite de mission et d’épopée formidable, qu’elle put fondée l’académie aventurière d’Aèr, académie ou s’apprend encore aujourd’hui tout le nécessaire pour pouvoir partir à l’aventure, comme les dangers qu’on peut rencontrer, l’utilisation d’armes, de magie aussi, et ainsi de suite. A la suite d’une attaque sans précédent du Néant des siècles auparavant, qui réduisit une grande partie de la population d’Aèr en esclavage, Helclaeynn créa la Garde de Ténèbres, successeurs de l’Armée de Ténèbres qui avaient vaincu les forces du Néant. Le rôle de cette garde était de surveiller et d’empêcher toute nouvelle attaque du Néant. La dernière et la seule seconde de la Garde de Ténèbre fut une jeune femme du nom de Naelia Ryn’ald. La colonisation des duchés de l’est venait de commencer, et on venait d’y découvrir la dernière des Ultimes, une jeune guérisseuse du nom de Shelinda Darezan. Les deux derniers Seigneurs du Néant était eux aussi présents et prêts. Alors que les signes annonciateurs se faisaient de plus en plus pressant et que la dernière bataille semblait proche, Helclaeynn Daikorsten et Dalian Darinkesthna, les deux membres les plus puissants de leurs familles respectives, ceux sur qui tout reposait, avaient mystérieusement disparu une petite vingtaine d’année plus tôt, après un combat.

_________________
Croire ? Je ne crois pas, je sais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aerlejdr.editboard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire d'Aèr   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire d'Aèr
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Page d'histoire: Mefaits de l'occupation Americaine (1914-19
» Pour l'histoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aèr :: Officiel :: l'Univers d'Aèr-
Sauter vers: